Par Elie Hakim, janvier 2012

Je n’aime pas la guerre,

 

Comme tant de mes compatriotes je l’ai vécue,

 

et Je l’ai vécue :

 

Dans ses frasques horreurs, ses mauvaises heures ses faux honneurs

 

 

Comme tant de mes frères j’en ai eu la nausée

 

Et J’en ai eu la nausée :

 

de ses profanes bénisseurs ses louches accréditeurs ses fous empereurs Je n’aime pas la mi-paix non plus

 

Cette trêve plus meurtrière que la période de guerre,

 

qui soubresaute de faux espoirs en désespoirs;

 

Car…,

 

Car comme tant de mes camarades je l’ai subie

 

et Je l’ai subie

 

dans ses peut-être un jour puis ses : au jour le jour

 

et le pain de ce jour Comme tant de mes confrères je l’ai vomie

 

et je l’ai vomie

 

pour irréelles conjonctures contre réelles déchirures et mortelles usures.Par contre,

 

Par contre j’ai pas soif de paix, Contrairement à tant de rêveurs je l’ai jaugée et je l’ai jaugée

 

pour sa contrebalance à guerre son inaccessible lumière son inexaucée prière Contrairement à tant de sages je l’ai toisée

 

et je l’ai toisée

 

pour ses abus de confiance engendrant des méfiances et excentriques alliances Mais, Mais je garde espoir, qu'au Liban l’humain demain…, demain ....sinon un jour peut-être.

 

Elie W. HAKIM

 

 

 

Facebook Group page: 

facebook.com/groups/La3emvoix/

 

Facebook Fan page: 

https://www.facebook.com/3VLebanon

 

 

 @3VLebanon

https://twitter.com/3VLebanon

Version imprimable Version imprimable | Plan du site Recommander ce site Recommander ce site
© La Troisième Voix pour le Liban - 2017 - Tous droits réservés