Par Mark Abi Nader, janvier 2012

La troisieme voix!!!!

 

La 3eme voix, je l’ai entendue la premiere fois a l’age de 11 ans. C’etait mon premier jour au Lycee et mon troisieme au Liban.

1996, l’annee ou mes parents, ont decide qu’il etait temps pour nous de retourner a notre pays. Pour eux, le liban renaissait, il portait en lui l’esperance, l’amour, la famille… . Le liban n’allait plus les trahir comme dans le passé. Quittant du regard, l’aeroport de Djeddah, laissant derriere moi des annees passees en nomade, voyageant d’un pays a un autre, d’un lycee a un autre, j’etais a la fois excite et angoisse de retrouver mon pays d’origine, l’Oasis promis!

Et c’est ainsi que m’apparut cette troisieme voix, le jour ou j’ai debarque au milieu du troisieme trimestre, devant le regard de 40 eleves… tres vite, je me suis senti une troisieme personne. On m’appelait deja”il”. Petit a petit, mon identite se forgea. Je decouvris que j’etais maronite, originaire du village Chartoun, que chretiens etaient en fait divise entre orthodoxes, catholiques, grecs catholiques, et pour ces meme eleves, je devais etre soit “ouwete” ou “3Awne” ou “Kataebe”, pour d’autres on me designait “Jumblate” …. Cette voix me chuchota: “ne les ecoute pas!”

Le bapteme des nouveau, je l’ai aussi reussi, après avoir eu peur en classe quand un avion israelien avait traverse le mur du son, croyant un bombardement. Bien sur j’etais le seul qui ne l’avait pas compris! Bientot j’appris la difference entre le bombardement et le mur du son qui est toujours suivi de 2 coups.

La troisieme voix, bientot s’enroua, sous le bombardement israelien quelques semaines plus tard.

 

Les annees passerent. J’etais toujours un libanais etranger a mon pays. Je voyais devant moi la decadence de mon peuple, en silence! Des jeunes interesse plus par la religion, les voitures, la chasse, la politique, les boites de nuit, plutot que la culture… les arbres devant ma maison, qui a mon arrivee formaient une armee temoin de l’histoire de ce pays, fondaient maintenant dans une populace de betons d’immeubles qui se jonchaient l’un sur l’autre. Ces quelques arbres restant, cherchaient a m’articuler “une certaine troisieme voix”! Je n’arrivais pas a les deceler. Ils m’apparurent soudain vieilli, courbes et gris. La respiration se faisait de plus en plus difficile. Je peinais meme a voir devant moi tant par la poussiere que l’exhalation des voitures. Les dechets tapissait les ruelles, et avec cette couleur caki/verdatre des sacs en plastique, je compris d’ou venait l’expression “ loubnan al akhdar”. La plage , j’en revais. Souvent je la confondais avec les egouts! Les gens devenaient de plus en plus lugubre. Meme notre train de vie avait change. On n’etait plus ma famille, de la classe moyenne, la pauvrete nous attirait de son cote. Le stress s’accroyait chaque annee avec une frenesie vertigineuse: la pollution sonore n’aidait pas non plus! Comme j’avais besoin d’une troisieme voix, pour me consoler. En tout cas, moi j’etais reste muet, souffrant en silence!

La religion: les libanais, de tout age etaient devenus des as a reconnaitre la religion des autres, avec un seul regard!

J’ai lu pour la premiere fois la bible a l’age de 19 ans et fut attire par cette philosophie d’amour et de paix qui emanait et qui manquait dans mon entourage. La paix, cela faisait des annees que je n’en n’avais pas entendu, meme au sein des eglises et surtout des sois-disant chretiens!!! Pour moi, les chretiens etaient des gens qui entonnaient des chansons de guerre et de politique devant l’effigie de la vierge… La troisieme voix, cette fois me dit: “ne les ecoute pas, ce sont des hypocrites”

2005, pendant les manifestations anti-syrienne. Pour la premiere fois, mon Coeur souriait: je voyais un peuple en entier joindre sa voix a la troisieme voix!!!!!

Helas, cela n’a dure que quelques mois.

 

2010, j’ai quitte mon Liban. Je suis a NY, je continue mes etudes en medicine. Je ne vis plus le stress qutodien, je ne gagne plus que 500$ dollars par mois comme au Liban. Je pleure mon frère et ma soeur, qui continuent de vivre le tourbillon d’enfer libanais tant politique mais sutout sociale. Je ne sais pas quel futur le liban cache pour mon frère qui ne sait quelle etude universitaire entamer (et a quell prix) ou pour ma soeur (graduee avec nutrition/ food and science management avec un minor en business) qui travaille nuit et jour pour gagner aux environs de …. Je suis jaloux des etats units. Jaloux que mon pays ne soit pas aussi confortable…. Le Liban, m’a blesse et continue de le faire. Il m’a trahi comme il a trahi mes parents.

Mais, je l’aime mon Liban!

Je n’ai plus envie d’etre hypocrite, muet!

Je joins ma voix a la troisieme voix!

Elle m’inspire a me battre, a construire un avenir pour moi et mes enfants. Pour moi mais surtout pour les autres. Elle m’inspire a glorifier ce pays et le vetir d’une gloire reelle, non plus que dans la memoire des grands ou la fiction des actuels.

 

 

 

Facebook Group page: 

facebook.com/groups/La3emvoix/

 

Facebook Fan page: 

https://www.facebook.com/3VLebanon

 

 

 @3VLebanon

https://twitter.com/3VLebanon

Version imprimable Version imprimable | Plan du site Recommander ce site Recommander ce site
© La Troisième Voix pour le Liban - 2017 - Tous droits réservés